Akampita Steiner est née le 6.9.1969 à Detmold en Allemagne. Dans sa jeunesse, ses professeurs favoris étaient Uli Bögershausen et Reinhold Westerheide. Premières rencontres avec les oeuvres du grand guitariste David Qualey. Perfectionnement en chant diphonique chez Reinhard Schimmelpfeng, élève de Michaël Vetter.

 

1990 Baccalauréat à l'école secondaire alternative de Bielefeld avec pour première discipline la musique. Avec son instrument, la guitare classique, elle interprète la "Sarabande" de Francis Poulenc à la perfection. Ensuite, elle prend des cours de théâtre à la "Tribune" à Bielefeld. Son premier rôle fut "Salomé" de la pièce de théâtre du même nom, de l'auteur britannique Oscar Wilde. Elle a ensuite suivie des études de théâtre, de cinéma, de télévision, ainsi que des études germanistique à l'université de la Ruhr à Bochum. Dans le même temps, elle a travaillée en tant qu'artiste, actrice ou musicienne, au "Théâtre im Depot" à Dortmund. Elle a, entre autres, jouée des pièces de Albert Camus, Jean Marie Koltes.

 

"Elle a su convaincre, non seulement par ses facultés d'actrice et l'intensité de ses représentations, mais plus encore par ses capacités d'adaptation et de transformation." WAZ, Dortmund.

 

En outre, elle a suivi avec succès une formation de perfectionnement pendant trois ans en psychothérapie corporelle biodynamique dans l'accadémie londonniene de "Geda-Boyesen", département de Witten/Ruhr en Allemagne, avec pour premier instructeur: Siggi Bach, www.biozen.de .

 

Pendant de nombreuses années, Akampita Steiner a vécu dans la région de Weserbergland et Ostwestfalen Lippe. Depuis 1999 elle est musicienne, poète et artiste dramatique. Elle réalise de nombreux programmes en solo.

 

Akampita Steiner a été très justement appelée par le Dr. Lothar Jahn dans le magazine "Wildwechsel" comme étant "la personnalité artistique la plus impressionnante de la région" et en vient à la synthèse finale: "sans aucun doute, cette femme à du style!" "Elle réussie dans sa diversité, le charme et un grand sens musical, à faire que la magie opère avec le public, un sourire aux lèvres." Journal: Neue Westfälische Bad Oeynhausen. "C'est un joyau!" Harald Iding, Journal: Westfalenblatt Novembre 2006. Il compare Steiner avec Edith Piaf.

 

 

2006 Vient l'idée et la mise en oeuvre de musiques de pélerinages en collaboration avec le monastère de Corvey à Bursfelde: Akampita Steiner accompagne le pélerinage pour une semaine avec grand succès. Dans les différentes stations sur le chemin du pélerinage, elle crée des improvisations, des chants diphoniques, des interprétations de ses textes et d'autres auteurs. Reprise de la pièce de théâtre en solo: "Le rêve d'un homme ridicule", de F.M. Dostojewskij.

 

2007 Collaboration avec Titus Pullo, création d'un projet de musique d'ambiance du monde avec Yolun Gaia. Inspiré par des sons de Lisa Gerrard et autres musiques de films.

 

2008 "L´amour est le soleil et la lune". Concert reprenant des chansons du monde, de Edith Piaf, Jacques Brel entre autres, des chansons Yiddish et autres musiques folks, ainsi que des compositions et des poèmes de Akampita Steiner, en solo.

Maitrise et cours de guitare classique avec le guitariste Johannes Tonio Kreusch.

 

2009 "Adyton". Concerts en soirées avec des improvisations méditatives, chant diphonique, guitare classique, monocorde, océan drum, bol chantant, sur des oeuvres de Johannes Tonio Kreusch ainsi que des compositions originales de Akampita Steiner, en solo.

 

Developpement de son propre style musical de guitare classique.

 

2010 Reprise du projet musical de Yolun Gaia. "La chanson de l'enfant pauvre" or "La voie de la libération de Thérèse". Adaptation de théâtre, musique et spectacle de marionnettes, pour adultes, de et avec Akampita Steiner. Inspiré de la chanson "The song of a poor child" de Frank Wedekind. Avec des textes de contes anciens et modernes et aussi de faits, en solo.

 

2011 "Née des étoiles" Chansons – compositions – chant diphonique – guitare classique – flûtes – monocorde . Musique et chansons intemporelles de Akampita Steiner, en solo.

 

Reprise: "Le Rossignol" conte avec musique de Hans Christian Andersen. Pour adultes, en solo.

 

2012 "Miniwal" Une project avec le pianist Ulrich Eltgen. Musique de Philipp Glass, Yann Tierssen et poems de Rainer Maria Rilke. "Musique pour le temple" Concert avec le chante diaphonique, didgeridoo, guitar classique, pow-wow-drum, flutes. Akampita Steiner, Ulrich Eltgen.

  

>>> zurück